Grèves : le mouvement contre la réforme des retraites s’essouffle-t-il ?

Au 26e jour de protestation contre la réforme des retraites, les perturbations continuent dans les transports malgré une baisse importante du taux de grévistes.

France 3

Légère embellie dans les transports parisiens lundi 30 décembre. Seules deux lignes de métro sont encore totalement fermées. Le trafic reprend au moins partiellement, comme aujourd'hui sur la ligne 6. "Je ne me plains pas trop, c'est mieux que rien", explique une usagère. Le mouvement de grève s’essouffle-t-il ? La mobilisation contre la réforme des retraites continue dans certains dépôts de bus de la région parisienne.

Selon les syndicats, le taux de grévistes ne faiblit pas

Antoine, un conducteur a dû reprendre le travail pour des raisons financières, après 13 jours de grève. "Je suis tout seul, je n'ai qu'une rentrée d'argent, c'est un peu compliqué. Il me faut un minimum d'argent pour payer les charges." Mais, selon les syndicats, le taux de grévistes ne faiblit pas. Pour Yannick Stec, délégué syndical CGT-RATP et conducteur sur la ligne 6, la reprise du trafic n'est qu'un simple affichage de la direction. "Si, par exemple, vous avez 10 non-grévistes en horaires de nuit, et rien le matin, ni l'après-midi, ils vont dispatcher les non-grévistes tout au long de la journée."

Le JT
Les autres sujets du JT
Des usagers de la RATP prennent le métro en pleine grève, à Châtelet (Paris), le 12 décembre 2019.
Des usagers de la RATP prennent le métro en pleine grève, à Châtelet (Paris), le 12 décembre 2019. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)