Grève : la SNCF condamnée à payer les jours de repos

En plein conflit à la SNCF, la société vient d'être condamnée jeudi 21 juin à payer les jours de repos des grévistes. La SNCF va faire appel.

Voir la vidéo
France 2

Une victoire pour les syndicats. La justice a tranché, la SNCF est condamnée à payer les jours de repos des grévistes entre deux périodes de mobilisation. Dans sa décision, le tribunal de Bobigny parle en effet de préavis déposés successivement par les organisations syndicales sans cumul possible de chaque période de grève.

Satisfaction des syndicats

À l'inverse, la SNCF considérait les différents épisodes comme un mouvement unique ce qui lui permettait de ne pas payer certains jours de repos. Ce matin, les syndicats sont satisfaits. "C'était révoltant comme décision et la décision d'aujourd'hui nous rétablit dans la justice et nous redonne des forces pour continuer", confie Jean Calvary, CGT Cheminots. La  SNCF annonce dans un communiqué qu'elle fera appel, mais en attendant elle appliquera le jugement du tribunal de Grande Instance et régularisera la situation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un salarié de la SNCF chargé de l\'assistance aux voyageurs durant la période de grève.
Un salarié de la SNCF chargé de l'assistance aux voyageurs durant la période de grève. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)