Grève à la SNCF : trois TGV et trois Transilien sur cinq, un TER sur deux ce mardi

La journée de mardi est baptisée "journée de la colère cheminote" par les syndicats qui appellent à une participation "massive" à la grève. 

Les quais de la gare de l\'Est, à Paris, sont vides le 28 mai 2018.
Les quais de la gare de l'Est, à Paris, sont vides le 28 mai 2018. (NICOLAS MERCIER / CROWDSPARK / AFP)

Ce sera le 29e jour de grève depuis début avril. La SNCF prévoit de faire circuler trois TGV et trois Transilien sur cinq, ainsi qu'un TER sur deux mardi 12 juin. Il est aussi prévu deux trains Intercités sur cinq, tandis qu'à l'international, il y aura un train sur deux, précise la SNCF. L'intersyndicale CGT, Unsa, SUD et CFDT de la SNCF a appelé à une participation "massive" à la grève mardi, baptisé "journée de la colère cheminote".

Lundi, députés et sénateurs sont parvenus à se mettre d'accord en commission mixte paritaire sur une version commune du projet de loi de réforme ferroviaire, ouvrant la voie à son adoption définitive cette semaine, ont indiqué plusieurs participants à l'AFP. 

La grève doit se poursuivre jusqu'au 28 juin

Les syndicats de la SNCF veulent jusqu'au bout faire pression sur le gouvernement. Le mouvement de grève doit donc se poursuivre jusqu'au 28 juin, toujours à raison de deux jours sur cinq. 

Le texte de la commission mixte députés-sénateurs, approuvé par 12 voix sur 14 après plus d'une heure d'échanges, devrait être adopté définitivement par l'Assemblée mercredi, puis le Sénat jeudi.