Grève à la SNCF : la solidarité financière avec les cheminots joue à plein

Les syndicats de cheminots sont toujours unis ce mercredi 4 avril et veulent tenir jusqu'à la fin juin. Pour compenser les pertes de salaires, ils disposent d'une réserve financière et des cagnottes ont été lancées.

France 3

Tenir 36 jours, c'est le pari des syndicats. Mais une grève aussi longue coûte cher. Les cheminots perdent leur salaire les jours où ils font grève, les jours de RTT sont décomptés, les primes mensuelles réduites et la direction de la SNCF veut aussi déduire les jours de repos. Pour aider les grévistes, la CFDT verse une indemnité à ses adhérents : 6,50 euros de l'heure à partir du 2e jour de grève.

Appel aux dons

La CGT et l'UNSA ont mis en place des caisses de solidarité et n'hésitent pas à faire appel aux dons. Sud Rail a mis en place des cagnottes qui, pour le syndicat, "ne suffira pas à payer la grève, mais c'est un vrai soutien psychologique important". Et les syndicats ne sont pas seuls. Une trentaine de personnalités a ouvert une cagnotte sur un site web. Plus de 255 000 euros ont déjà été récoltés ce mercredi soir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des cheminots en grève manifestent à Paris, le 23 mars 2018.
Des cheminots en grève manifestent à Paris, le 23 mars 2018. (MAXPPP)