Elle croise un inconnu dans un train entre Paris et Nice et lance un appel sur les réseaux sociaux pour le retrouver

Sandrine a croisé le regard d'un "bel inconnu" dans un train entre Paris et Nice, mais n'a pas osé l'aborder. Depuis, elle tente de le retrouver grâce aux réseaux sociaux et aux médias.

Capture d\'écran de la page Facebook.
Capture d'écran de la page Facebook. (CAPTURE D'ECRAN/FACEBOOK)

C'était le 12 avril 2019. Sandrine voyage dans un Ouigo depuis Paris, direction Nice, raconte vendredi  17 mai France Bleu Provence. Durant le voyage, elle échange des regards avec un "bel inconnu", avant qu'il ne descende à Toulon. Pendant le voyage, elle n'a pas osé l'aborder.

La jeune femme, originaire du Val-de-Marne, crée alors une page Facebook intitulée "Recherche l’homme du Ouigo 7851 du 12.04.19 descendu à Toulon vers 11h04". Son message a été partagé plus de 5 500 fois et commenté plus de 2 000 fois.

La femme "au pull jaune"

"Tu es grand et mince. Tes cheveux sont châtains, tes yeux verts, je crois, et ta barbe presque blonde, avec des points de blanc", a détaillé Sandrine à destination de celui dont elle n'a pas de nouvelles, se décrivant elle-même comme la femme "au pull jaune" de 34 ans à qui on en donne "presque 10 de moins".

Sur France Bleu Provence, elle lance un appel. "Le train a laissé mon petit coup de cœur descendre à Toulon", regrette Sandrine. "Il est monté dans le TGV quelques temps après moi, on a commencé à se regarder, on a échangé beaucoup de regards, mais aucun de nous n'est allé vers l'autre malheureusement", ajoute-t-elle.

Sa croisade sur les réseaux sociaux lui a attiré quelques commentaires négatifs. "Toute la poésie leur échappe", relativise Sandrine. Mais d'autres internautes sont touchés par sa démarche et s'en amusent : "Après coup de foudre à Manhattan et à Notting Hill, peut-être à la SNCF ! Il ne me reste plus qu'à prendre le train alors". Cinq semaines après, Sandrine a toujours son "bel inconnu" en tête, même si "le temps passe et que le souvenir s'efface". Mais elle espère encore : "S'il pouvait enfin tomber dessus, ce serait super".