Déraillement d'un TGV à Marseille : "Nous n'avons trouvé aucun élément qui pourrait laisser penser à un acte de malveillance"

Les opérations de relevage sont désormais terminées. Sept voies restent impraticables. Les causes du déraillement sont toujours inconnues, indique la SNCF.

Les opérations de relevage sont terminées après le déraillement d\'un TGV à Marseille le 24 août mais l\'enquête continue.
Les opérations de relevage sont terminées après le déraillement d'un TGV à Marseille le 24 août mais l'enquête continue. (VAL?RIE VREL / MAXPPP)

Les opérations de relevage du TGV qui a déraillé vendredi 24 août à son entrée en gare de Marseille Saint-Charles se sont terminées dans la nuit de dimanche 26 à lundi 27 août, soit un peu plus tôt que prévu, rapporte France Bleu Provence.

Sept voies toujours fermées à la circulation

Les sept voitures ainsi que la motrice arrière sorties des voies, sans se coucher, ont été remises sur les rails. Mais il va encore falloir réparer les sept voies toujours fermées à la circulation. La compagnie ferroviaire va continuer son enquête et ses constatations, alors qu'une enquête judiciaire est également ouverte.

Aucune trace d'acte de malveillance

"Les enquêteurs externes et ceux de la SNCF n'ont toujours pas identifié les causes du déraillement", a expliqué Jean-Aimé Mougenot, le directeur régional de la SNCF en PACA lundi sur France Bleu Provence. Le Bureau d'enquête sur les accidents de transports (BEA-TT) a également lancé des investigations. L'hypothèse d'une malveillance ou d'un acte terroriste semble écartée. "Nous n'avons trouvé aucun élément qui pourrait laisser penser à un acte de malveillance", a ajouté Jean-Aimé Mougenot. Il a confirmé que le rail était cassé à deux endroits, même si "on ne peut pas dire que c'est cela qui a déclenché le déraillement à l'origine."

Pas de retour à la normale du trafic des TER avant vendredi

Côté trafic, le retour à la normale sur les lignes TER n'est pas attendu avant plusieurs jours. La circulation des TGV, Ouigo et Intercités n'est pas perturbée. Mais côté TER, le retour à la normale n'est pas attendu avant vendredi, selon la SNCF.

Seul changement impactant les grandes lignes, les TGV desservant Nice et Toulon s'arrêtent désormais en gare de Marseille Blancarde en lieu et place de la gare Saint-Charles.