Chantier de la gare du Nord : les raisons qui ont conduit à la fin du projet

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Chantier de la gare du Nord : les raisons qui ont conduit à la fin du projet
France 3
Article rédigé par
M. Damoy - France 3
France Télévisions

En plateau, mercredi 22 septembre, Maeva Damoy revient sur l'annulation par la SNCF du grand projet de rénovation de la gare du Nord, à Paris.

Ce devait être l'un des grands projets pour les Jeux olympiques de 2024, et la SNCF jette finalement l'éponge : il n'y aura pas de rénovation pharaonique de la gare du Nord (Paris), gare la plus fréquentée d'Europe. Le contrat avait été signé il y a deux ans. "Il s'agissait de tripler la surface de la gare qui est déjà la plus grande d'Europe", rappelle Maeva Damoy en plateau, mercredi 22 septembre.

Un coût gigantesque

"88 000 m² supplémentaires, avec une zone commerciale, mais également une salle de spectacle de 2 800 places, une salle de sport et des bureaux", tel était le projet, comme l'énumère la journaliste, qui évoque les deux raisons qui ont conduit à son annulation : le coût gigantesque des travaux, chiffré à 600 millions d'euros à la base, avant d'atteindre en 2021 1,5 milliard d'euros, mais aussi le non-respect du calendrier des travaux. Tout devait initialement être fini en 2023, il aurait finalement fallu attendre... 2026.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.