La SNCF abandonne le projet critiqué de rénovation de la gare du Nord à Paris

Le projet d'extension et de rénovation de cette gare de la capitale était sous le feu de nombreuses critiques, notamment de la mairie de Paris.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La façade de la gare du Nord, à Paris, le 10 octobre 2019. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Une victoire des opposants. La SNCF a annoncé mardi 21 septembre qu'elle mettait fin au projet actuel de transformation de la Gare du Nord, porté par une société commune entre Ceetrus, filiale immobilière du groupe Auchan, et SNCF Gares et Connexions. La SNCF promet désormais "une adaptation rapide de la Gare du Nord" à la Coupe du monde de rugby en 2023 et aux JO de 2024, et "la conception d'un nouveau projet de transformation (...) élaboré en concertation étroite avec les acteurs publics concernés".

Plus tôt dans la journée, un autre communiqué de Gares et Connexions soulignait avoir été averti en juillet d'un dérapage du coût prévisionnel des travaux portant la facture à plus de 1,5 milliard d'euros, contre 500 millions encore envisagés fin 2020, et d'un "retard considérable" les empêchant d'être achevés d'ici aux JO 2024. 

Après une longue polémique avec la mairie de Paris, qui pourtant avait approuvé le dossier à l'origine, une mouture moins ambitieuse du projet avait été adoptée en novembre 2020, ce qui n'a pas empêché les difficultés. Contactée par l'AFP, la mairie n'a pas voulu réagir dans l'immédiat, disant attendre une position plus définitive de SNCF Gares & Connexions.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.