2017 : une année faste pour la SNCF, pénible pour les usagers

La SNCF doit gérer un véritable paradoxe : crise dans les infrastructures et forte hausse du trafic. En 2017, la compagnie a transporté 82 millions de passagers supplémentaires, avec une ponctualité en baisse.

FRANCE 3

L'année 2017 aura été une belle année commerciale pour la SNCF. La fréquentation du réseau est à la hausse : +10% sur les lignes TGV, +8% pour les Intercités et +4,6% pour les TER. Conséquence, selon certains syndicats : le chiffre d'affaires de l'entreprise devrait être supérieur à toutes les prévisions, le meilleur depuis dix ans.

17% des trains n'étaient pas à l'heure en 2017

Un résultat économique en hausse, mais à quel prix ? En 2017, la SNCF avait prévu de supprimer 1 545 postes, mais elle est allée au-delà : 520 de plus, soit 2 065 postes en tout. Inacceptable, selon Laurent Brun de la CGT des cheminots, qui déplore un manque de conducteurs et un défaut d'entretien des infrastructures et du matériel. Des salariés en moins, du matériel plus vétuste et des pannes qui se sont accumulées en trainant des retards à répétition. En 2017, le nombre de trains arrivés à l'heure s'est effondré à 83%. L'une des pires années pour la SNCF et ses usagers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un TGV à Nantes (Loire-Atlantique), le 8 novembre 2017.
Un TGV à Nantes (Loire-Atlantique), le 8 novembre 2017. (LOIC VENANCE / AFP)