SNCF : terminus pour les trains de nuit

Seules deux lignes de trains de nuit vont être conservées, les six autres vont disparaître progressivement dès samedi prochain, elles coutaient trop cher à l'État.

Voir la vidéo
France 3

Il est presque 22 heures à la Gare d'Austerlitz à Paris, sur les quais ces voyageurs embarquent pour un trajet un peu particulier : une nuit tout entière pour traverser la France jusqu'à la frontière espagnole. Les vendredis soirs, le train affiche presque complet, le voyage nocturne séduit. "C'est agréable en fait, explique cette voyageuse, on voyage on sent pas le trajet. On dort et le lendemain on nous réveille on est arrivés."

Ligne déficitaire

Mais pour les utilisateurs, l'aventure des trains de nuit est bientôt terminée. Cette ligne comme toutes les autres en France est déficitaire, en quatre ans la fréquentation a chuté de 25%. Pour le contrôleur, c'est avant tout la fin d'un service : "il y a des gens qui partaient le dimanche soir de chez eux à Toulouse, ils arrivaient à Paris à 7h du matin pour attaquer le boulot, c'est un profil de gens qu'on retrouve dans tous les trains de nuit." Fin du voyage, la Méditerranée un paysage à couper le souffle dont profite les voyageurs peut-être pour la dernière fois.

Le JT
Les autres sujets du JT