Cet article date de plus d'un an.

PSG : l'entraîneur Christophe Galtier ironise après les critiques sur un Paris-Nantes en avion et provoque un malaise au sein du club

Christophe Galtier a déclaré lundi envisager de faire les prochains déplacements du PSG en "char à voile" après une question posée sur un trajet Paris-Nantes effectué en avion. Des discussions entre le club et la SNCF sont pourtant en cours.

Article rédigé par France Info - Julien Froment
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
L'entraîneur français du Paris Saint-Germain, Christophe Galtier, lors de la conférence de presse à Paris, le 5 septembre 2022. (FRANCK FIFE / AFP)

L'entraîneur du Paris Saint-Germain Christophe Galtier a ironisé, lundi 5 septembre, après les critiques qui ont suivi le trajet aller-retour Paris-Nantes effectué en avion par son équipe le week-end dernier, déclarant dans un grand sourire envisager de prochains déplacements en "char à voile".

Interrogé en conférence de presse sur l'utilisation d'un jet privé pour le déplacement du PSG à Nantes samedi, plutôt que le train, Christophe Galtier a ironisé : "On a discuté avec la société avec laquelle on fait nos déplacements pour savoir si on ne pouvait pas se déplacer en char à voile". Une petite phrase prononcée alors que l'attaquant Kylian Mbappé était pris d'un fou rire.

>> PSG : la polémique sur les déplacements des joueurs, en avion privé ou "en char à voile", résumée en quatre actes

"M. Galtier, vous nous avez habitués à des réponses plus pertinentes et plus responsables - on en parle ?", a réagi sur Twitter la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra. D'autres réactions n'ont pas tardé, comme celle de la maire de Paris Anne Hidalgo, du maire de Marseille Benoît Payan, du ministre de l'Economie Bruno Le Maire... Tous fustigent la désinvolture du coach et de l'attaquant du PSG sur un sujet, le changement climatique, devenu ultra sensible. 

Des discussions avec la SNCF pour certains déplacements

Selon les informations du service des sports de Radio France, la réaction de Christophe Galtier a agacé au sein du club parisien, d'autant que l'entraîneur avait été prévenu qu'une question lui serait sans doute posée en conférence de presse sur ce sujet. Lundi soir, le PSG tenait d'ailleurs un tout autre discours que celui du coach : le club explique négocier depuis "plusieurs mois" avec la SNCF pour assurer certains de ses déplacements à l'extérieur. Si les négociations sont en cours, le PSG précise être confronté à des "barrières logistiques et sécuritaires". Le dossier doit remplir plusieurs critères dont ceux de la sécurité et des retours de nuit.

Dimanche, le directeur de TGV-Intercités Alain Krakovitch avait interpellé le club sur Twitter, expliquant que la SNCF proposait une offre adaptée aux besoins du PSG. "Paris-Nantes est en moins de deux heures en TGV, je re-re-renouvelle notre proposition d'offre TGV adaptée à vos besoins spécifiques, pour nos intérêts communs: sécurité, rapidité, services et éco mobilité", avait-il tweeté en réaction à une vidéo du milieu de terrain italien Marco Verratti.

"C'est un sujet que nous prenons très au sérieux, explique le PSG, sollicité par le service des sports de Radio France. Nous avons environ 25 matchs à l'extérieur par saison. Nous étudions à chaque déplacement la meilleure opportunité de déplacement à travers de nombreux critères (coût, temps de trajet, sécurité, ordre public, heure de la journée, lieu du match, accessibilité du stade, ET la protection de l'environnement)."

Le PSG rappelle également avoir utilisé un bus pour se déplacer à Lille récemment, précisant : "C'est souvent le moyen de transport choisi pour les villes à courte distance."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.