Prix des carburants : quand les entreprises sont contraintes de réduire leur activité

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
 -
Prix des carburants : quand les entreprises sont contraintes de réduire leur activité - ()
Article rédigé par France 2 - A. Jolly, M. Martel, V. Gaglione, L. Krikorian, F. Mazou, E. Urtado
France Télévisions
France 2
Comment gérer l’envolée des prix du carburant lorsque l’on est une entreprise ou un indépendant ? Certains ont accepté de faire des sacrifices.

Jean-Philippe Clerambour se pose chaque jour la même question : comment contenir l’envolée des prix du carburant ? Dans son entreprise de travaux d’isolation, il emploie trois commerciaux, constamment sur la route. La facture d’essence s’est envolée les dernières années : de 14 000 euros en 2020, à 24 000 euros, selon ses estimations, en 2023. Il va donc réduire la zone géographique des interventions. "Une personne qui sera à 1h10, 1h30, on ne va pas aller réaliser un devis gratuit", dit-il. Il compte aussi investir dans deux véhicules électriques. 

Des trajets à pied 

Près de Montpellier (Hérault), une infirmière libérale envisage aussi d’abandonner son véhicule thermique au profit de l’électrique. Elle ne va plus dans les villages éloignés, et essaye de faire ses trajets à pied. "On met un peu du beurre dans les épinards. On économise, et en même temps on fait de l’écologie", observe-t-elle. 

Parmi nos sources :

Chiffres consommation essence - Jean-Philippe Clerambour – Actionnaire de la société DDH27 (Développement de l’habitat) – Entreprise spécialisée dans les travaux d’isolation et la rénovation énergétique.

Article Le Parisien – 26 septembre

Liste non exhaustive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.