Prix des carburants : les "gilets jaunes" poursuivent leurs blocages

Les "gilets jaunes" ont ciblé lundi 19 novembre les autoroutes et les dépôts de carburant, bloquant des centaines de camions. Ce soir, les forces de l'ordre sont chargées de rétablir la circulation partout.

France 3

Le face à face est tendu entre "gilets jaunes" et forces de l'ordre lundi 19 novembre à Sens (Yonne). Les manifestants finiront par être évacués ce soir. Mais ils promettent de revenir. Plus tôt, ils étaient plusieurs dizaines déterminés à rester. Ils avaient même prévu de quoi tenir pour affronter le froid et la fatigue. Tout était organisé pour se relayer de jour comme de nuit.

Des "gilets jaunes" tenaces

La mobilisation a continué ce lundi. Ils étaient 27 000 selon les autorités, répartis sur 650 sites, parfois stratégiques. À Marseille comme à Toulouse, ils ont bloqué les livraisons de carburant pour paralyser le pays et faire durer le mouvement. Des blocages que le gouvernement va stopper. Les forces de l'ordre ont pour consigne de déloger les "gilets jaunes".

Toute la journée, les manifestants ont également organisé des opérations "péage gratuit" et des barrages filtrants qui ont engendré des embouteillages, comme à Bordeaux. Comme le gouvernement, ils promettent de garder le cap et comptent manifester mercredi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des affrontements ont eu lieu entre groupes de jeunes et forces de l\'ordre dans plusieurs communes de l\'île, comme ici à Saint-Denis-de-la-Réunion, sur l\'île de La Réunion, lundi 19 novembre 2018.
Des affrontements ont eu lieu entre groupes de jeunes et forces de l'ordre dans plusieurs communes de l'île, comme ici à Saint-Denis-de-la-Réunion, sur l'île de La Réunion, lundi 19 novembre 2018. (RICHARD BOUHET / AFP)