Cet article date de plus de deux ans.

Prix des carburants : "Nous sommes passés de 65 à 25 euros à la pompe", des automobilistes séduits par la conversion au bioéthanol

Les automobilistes sont de plus en plus nombreux à reconvertir leur voiture au bioéthanol pour payer moins cher leur plein à la pompe.

Article rédigé par franceinfo - Farida Nouar
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Une station service avec une pompe de bioéthanol, le 20 février 2020. (BASTIEN MUNCH / RADIO FRANCE)

Dans son garage d'Arpajon, en Essonne, Christophe Berger installe des boîtiers de conversion au bioéthanol presque à la chaîne.Comptez entre 900 et 2000 euros pour une installation complète. Un coût qui ne freine pas les automobilistes, car depuis plusieurs jours, une barre symbolique à la pompe est dépassée : il faut débourser près de deux euros en moyenne pour un litre d’essence. Alors que le pouvoir d’achat s’inscrit comme l’une des préoccupations majeures des Français, certains cherchent donc des solutions pour amortir le choc du prix à la pompe.  

Parmi les solutions, la conversion de sa voiture au bioéthanol et de quoi s’en sortir avec moins d’un euro le litre. Une manipulation possible grâce à l'installation d'un petit boîtier qui permet de faire de grosses économies. "Dans la journée, je reçois une dizaine, une quinzaine d’appels, pour faire des systèmes de conversion", glisse le garagiste entre deux sonneries. Christophe Berger précise : "Il est positionné sur le boîtier de la boite à fusibles et on vient se réaccorder entre les injecteurs moteur et le calculateur moteur", expose-t-il en pointant du doigt le capot d’une voiture hybride blanche massive.

Prix des carburants : des automobilistes séduits par la conversion au bioéthanol. Le reportage de Farida Nouar

Jusqu’à 40 euros d’économie

Mais face à la demande, en constante augmentation depuis ces dernières années, ses fournisseurs sont en rupture de stock et le délai d'installation s'allonge. "Aujourd’hui, quand je commande un système, je ne l'ai pas avant un mois", confie celui qui attend de recevoir une quinzaine de boîtiers commandés.

Maël, le propriétaire de l'hybride blanche convertie au bioéthanol, vient justement chercher son véhicule. "C’est le deuxième qu’on équipe ici. Nous sommes passés de 65 euros à la pompe à 25 euros à peu près", partage-t-il satisfait. Une grosse économie pour ce gérant d'une société de VTC qui compte bien convertir toute sa flotte. Alain aurait bien aimé faire de même, mais sur son véhicule diesel, ce n’est pas possible. Alors, cet artisan, croisé dans une station-service près du garage, essaie d'économiser comme il le peut.   

J’essaie d’optimiser au mieux mes déplacements, de ne pas faire des kilomètres inutiles, de trouver les trajets les plus courts.

Alain, automobiliste

franceinfo

D’autres, comme Romain, se fixent un budget à ne pas dépasser à la pompe. "C’est 40 euros max, on ne fait plus le plein." " Oui, on ne fait plus le plein, mais des demi-pleins parce que c’est hors budget, acquiesce Chantal. J’ai modifié ma conduite, je suis beaucoup dans la décélération. Ma moyenne qui était de 6 litres au 100 et tombée à 4,9 litres. On peut économiser un petit peu comme ça", conclut-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.