Les prix du pétrole grimpent avec le durcissement des sanctions américaines contre l'Iran

Les cours du pétrole sont à la hausse, après la décision des Etats-Unis d'annuler les exemptions qui permettaient encore à quelques pays d'importer du brut iranien.

La bourse de New York, le 11 février 2016. (photo d\'illustration) 
La bourse de New York, le 11 février 2016. (photo d'illustration)  (EDUARDO MUNOZ ALVAREZ / AFP)

Les prix du pétrole ont grimpé à leurs plus hauts niveaux en près de six mois, mardi 23 avril, dopés par la décision de Washington de ne pas renouveler les exemptions de sanctions pour certains importateurs de brut iranien. Le président Donald Trump a décidé de mettre fin dès le 2 mai aux dérogations qui permettaient encore à huit pays – la Chine, l'Inde, la Turquie, le Japon, la Corée du Sud, Taïwan, l'Italie et la Grèce – d'importer du brut iranien, pour "porter à zéro les exportations" et "priver le régime de sa principale source de revenus", a annoncé la Maison Blanche.

Le marché pris par surprise

"Cette décision est bien plus soudaine que nous ne l'attendions, et le reste du marché a aussi été pris par surprise, ce qui explique la hausse des prix", ont commenté les analystes de Goldman Sachs. Vers midi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 74,43 dollars à Londres, en hausse de 39 cents par rapport à la clôture de lundi. A New York, le baril américain de WTI pour livraison en juin également, gagnait 47 cents à 66,02 dollars. Le Brent est même monté jusqu'à 74,70 dollars et le WTI à 66,19 dollars.