Guadeloupe : le coût exorbitant de la vie

Publié Mis à jour
Guadeloupe : le coût exorbitant de la vie
Article rédigé par
D.Schlienger, S.Guillemot, S.Gravelaine - France 2
France Télévisions

Les prix des carburants et du gaz continuent à susciter la colère des citoyens guadeloupéens. La vie chère fait également partie des principales revendications des manifestants.

En Guadeloupe, acheter une bouteille d'huile de tournesol coûte deux euros : "Il suffit que des métropolitains aillent faire des courses ici quand ils viennent en vacances, ils vont voir la différence" ; "C'est presque deux fois plus cher (...) on est plus chers que Cannes, on ne touche pas le salaire que vous touchez là-bas", s'indignent les consommateurs guadeloupéens.

L'octroi de mer, une taxe décriée

Les prix exorbitants ne concernent pas que les produits alimentaires, mais aussi les produits d'hygiène qui peuvent être plus de 75 % plus chers. Pour une association de consommateurs, le problème vient d'abord du manque de concurrence : "Il y a une soi-disant concurrence, mais en réalité les prix restent figés parce que les centrales d'achat appartiennent sans doute au même groupe", déclare le secrétaire général de l'ADEIC Guadeloupe. La plupart des produits sont importés, ce qui implique des frais auxquels s'ajoute une taxe pointée du doigt en 2020 par la Cour des comptes : l'octroi de mer. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.