Grève nationale : le point sur les manifestations et blocages en France

Tour d'horizon des manifestations à 15 heures en France.

Des manifestants à Marseille, le 5 février 2019.
Des manifestants à Marseille, le 5 février 2019. (GERARD JULIEN / AFP)

Des grèves et manifestations se déroulent partout en France, mardi 5 février, à l'appel de la CGT, Solidaires et d'organisations de jeunesse, pour réclamer hausse des salaires et justice fiscale, avec à leur côté pour la première fois des "gilets jaunes". Le point sur la mobilisation à 15 heures, région par région, avec le réseau France Bleu.

Auvergne-Rhône-Alpes

À Clermont-Ferrand, 2 300 personnes ont battu le pavé selon la police, plus de 4 000 selon les organisateurs, rapporte France Bleu Pays d'Auvergne. De nombreux "gilets jaunes" ont rejoint le cortège place du 1er-Mai, cortège qui s'est ensuite rendu à la préfecture où une délégation a été reçue par le directeur de cabinet. En Auvergne, d'autres rassemblements ont eu lieu à Aurillac, Moulins ou Vichy.

À Valence, au moins 300 manifestants se sont rassemblés près du Champ de Mars pour défiler à l’appel de la CGT, dont une bonne moitié de "gilets jaunes", a constaté France Bleu Drôme Ardèche. 

Bourgogne-Franche-Comté

À Belfort, plusieurs dizaines de "gilets jaunes" ont mis en place mardi matin un barrage filtrant devant les trois accès du site de General Electric, rapporte France Bleu Belfort-Montbéliard. Des pneus et des palettes en bois ont été brûlés devant l'entrée de l'usine, des barrières ont été également interposées pour bloquer l'accès aux camions de livraison. La direction de General Electric n'a pas souhaité commenter ce blocage, mais précise à France Bleu qu'une dizaine de poids lourds n'ont pas pu accéder à l'usine à la mi-journée.

Centre-Val de Loire

500 personnes ont sillonné Châteauroux mardi matin, au départ de la place de la République, fait savoir France Bleu Berry. Une manifestation organisée par la CGT et là aussi rejointe par des "gilets jaunes". 

Hauts-de-France

À Lille, une trentaine de "gilets jaunes" ont tenté de pénétrer dans le conseil régional des Hauts-de-France, selon les informations de France Bleu Nord. Les manifestants ont demandé à rencontrer les élus mais ont été bloqués à l'entrée. Contactée par France Bleu Nord, la région affirme qu'une rencontre leur a été proposée pour mercredi matin, avec le vice-président chargé des transports. 

Normandie

En Seine-Maritime, à la mi-journée, les manifestants étaient plus de 2 000 selon la police et plus de 5 000 selon la CGT à défiler au Havre, relate France Bleu Normandie, un cortège aussi composé de "gilets jaunes". Des "gilets jaunes" et des syndicalistes qui se sont aussi mobilisés sur le rond-point des Vaches à Saint-Étienne du Rouvray dans la matinée, et sur le rond-point de la Motte à Rouen

Nouvelle-Aquitaine

Au Pays Basque, environ 250 manifestants à Tarnos ont bloqué le port de Bayonne à partir de 10 heures et jusqu'à la mi-journée, a rapporté France Bleu Pays Basque.

À Périgueux, plus d'un millier de personnes ont défilé, avec à la fois des "gilets jaunes" et des drapeaux de la CGT, a constaté France Bleu Périgord.

À Limoges, la CGT et les "gilets jaunes" ont défilé côte-à-côte, selon les informations de France Bleu Limousin, avec près de 1 500 personnes dans les rues. À Poitiers dans la Vienne, plusieurs centaines de militants de la CGT et de "gilets jaunes" ont quitté la gare pour prendre la direction du centre-ville, a observé France Bleu Poitou.

Dans les Landes, environ 300 personnes ont marché sous la pluie dans les rues de Mont-de-Marsan à l'appel de la CGT, Force Ouvrière et l'Unsa, selon France Bleu Gascogne. Les manifestants sont partis de la place Saint-Roch, direction la préfecture, avant de revenir en centre-ville. Un défilé dans le calme avec dans le cortège quelques gilets jaunes. 

Occitanie

En Haute-Garonne, l’une des manifestations a occasionné des difficultés très importantes sur l’autoroute A62 au niveau de la barrière de péage de Toulouse Nord. Plusieurs kilomètres de bouchons se sont formés sur le périphérique toulousain en chaussée intérieure comme extérieure, ainsi que sur l’A62 en provenance de Montauban.

À Perpignan, les actions se sont multipliées depuis le lever du jour, avec des barrages filtrants et des manifestations, relate France Bleu Roussillon. Les manifestants ont d'abord bloqué le secteur de Saint-Charles et le péage sud de Perpignan, avant de rejoindre le centre-ville. Trois cortèges se sont élancés de différents points, pour converger vers 11 heures place de Catalogne, puis de se diriger vers le palais de justice.

Dans le Gard, 1 500 personnes, 1 350 selon la police, ont défilé dans les rues d'Alès, rapporte France Bleu Gard-Lozère. Beaucoup de membres de la CGT et quelques "gilets jaunes". Une partie d'entre-eux ont tenté d'occuper le rond-point de la RN106 avant d'être expulsés par 80 gardes mobiles. Deux "gilets jaunes" ont été placés en garde à vue. Autre point de blocage dégagé, selon la préfecture du Gard, le barrage de Dions. Restent occupés les deux ronds-points de la rocade est, toujours tenus par une cinquantaine de gilets jaunes. 

Pays de la Loire

À Nantes, plusieurs dizaines de militants CGT et de "gilets jaunes" ont bloqué ce mardi matin les accès à l'aéroport, rapporte France Bleu Loire Océan. Ils ont empêché les camions de pénétrer dans cette importante zone d'activité économique. Les voyageurs devaient ensuite marcher près de 3 km pour rejoindre l'aérogare.

Provence-Alpes-Côte-d'Azur 

Entre 1 500 et 2 000 manifestants dont 400 "gilets jaunes" ont fait le tour des remparts d'Avignon et devaient ensuite se rassembler devant la préfecture à la suite de l'appel à la grève de CGT et Solidaires, rapporte France Bleu Vaucluse.