Gaz : vers la fin des tarifs réglementés

Dès le 20 novembre, les Français ne pourront plus souscrire un nouveau contrat de gaz avec un tarif réglementé. Dès le 1er juillet 2023, ces contrats seront totalement abandonnés en France.

France 3

À partir du 20 novembre, les contrats de gaz au tarif réglementé ne seront plus commercialisés, car ils ne respectent pas le droit européen de la concurrence. Pour les 4 millions de foyers déjà abonnés, rien ne change. Ces derniers pourront profiter de ces tarifs réglementés même s'ils ne sont pas toujours les plus compétitifs. Benoît Baradat a d'ores et déjà choisi de partir à la concurrence. "Je ne vois que des avantages d'avoir changé de fournisseur, car c'est finalement un fournisseur qui encourage la production des énergies vertes surtout il encourage les nouveaux producteurs d'énergies vertes", explique-t-il.

"Il faut proposer des offres compétitives"

Financièrement, ce client fait environ 10% d'économies. Les contrats de gaz avec un tarif réglementé s'appliqueront jusqu'au 1er juillet 2023 pour les anciens abonnés. Ensuite, il n'y aura plus que des contrats dits en offre de marché à des prix fixés librement par les différents fournisseurs. Claire-Estelle Gourinat, porte-parole de Selectra, assure que les consommateurs pourront obtenir de meilleurs prix. "Aujourd'hui, il y a environ 30 fournisseurs qui proposent des offres aux consommateurs du coup cela suppose une guerre de visibilité et pour gagner de la visibilité, il faut proposer des offres compétitives". A l'heure actuelle, 4 millions de personnes ont toujours un contrat de gaz à tarif réglementé sur un total de 10,7 millions d'abonnés au gaz naturel. Les autres, soit la majorité, ont déjà opté pour une offre à prix de marché.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les tarifs réglementés du gaz risquent de bientôt disparaître.
Les tarifs réglementés du gaz risquent de bientôt disparaître. (JOHANNA LEGUERRE / AFP)