Cet article date de plus de deux ans.

Blocages du 17 novembre : la ministre des Transports rappelle aux fonctionnaires le "principe de neutralité"

Les "gilets jaunes" appellent samedi à la mobilisation contre la hausse des prix des carburants. Elisabeth Borne s'est exprimée sur le sujet sur CNews, vendredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ministre des Transports, Elisabeth Borne, quitte l'Elysée, le 12 juin 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)

"Chacun fait ce qu'il veut en dehors de son service, mais pendant, on est simplement un agent du service public", a rappelé sur CNews vendredi 16 novembre la ministre des Transports. Elisabeth Borne a insisté sur "l'importance du principe de neutralité" chez les fonctionnaires à la veille de la journée d'action des "gilets jaunes".

"Il y a des règles en France", a déclaré la ministre. "Quand on est un agent du service public, on est tenu à la neutralité. On n'est pas là pour exprimer ses opinions personnelles", a-t-elle ajouté.

"Très peu de mouvements sont déclarés"

"De façon générale, la police nationale fait sa mission, il y a peut-être quelques cas isolés", a-t-elle ajouté en laissant entendre qu'il pourrait y avoir quelques manifestants parmi les forces de l'ordre au cours de la mobilisation contre la hausse des prix du carburant.

"Beaucoup de mouvements de manifestations sont annoncés, mais très peu sont déclarés. On ne peut pas dire ce qu'il va se passer demain. Le gouvernement est vigilant pour que ça se passe dans le calme, que la sécurité soit assurée. En France, on a le droit de manifester, mais pas de bloquer le pays", a-t-elle poursuivi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prix des carburants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.