Cet article date de plus de six ans.

Pourquoi privatiser l'aéroport de Nice ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Sur le plateau de France 2, Jean-Paul Chapel revient sur les enjeux de la privatisation de l'aéroport de Nice.

La privatisation de l'aéroport de Nice est l'une des conséquences de la loi Macron. La mairie a organisé un référendum pour s'y opposer. L'aéroport sera privatisé "pour récupérer de l'argent dans les caisses de l'État, ça lui permet de se désendetter ou d'investir dans des entreprises plus stratégiques, comme récemment dans PSA Peugeot Citroën", explique le journaliste de France 2 Jean-Paul Chapel.

S'agissant du montant de la transaction "pour l'instant, il n'y a pas encore d'évaluation, mais récemment, la privatisation partielle de l'aéroport de Toulouse a rapporté 308 millions d'euros". L'aéroport de Nice, plus prospère, peut en rapporter le double. L'État restera propriétaire des pistes et des bâtiments, il ne vendra que 60% de la société de gestion.

Public ou privé, "il n'y a pas vraiment de modèle miracle"

Au niveau européen, "il y a autant d'aéroports publics que privés et leur performance ne dépend pas vraiment du statut", selon Jean-Paul Chapel. Outre-Atlantique, aux États-Unis, les aéroports sont publics et "manquent d'investissements, faute d'argent". De l'autre côté de la Manche, à Londres, "l'aéroport Heathrow est privé et pourtant saturé. En matière d'aéroport, il n'y a pas vraiment de modèle miracle", conclut-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.