Pénurie de carburant : la réquisition des personnels est "illégale", réagit un représentant de la CGT

Elisabeth Borne a demandé aux préfets d'engager la "procédure de réquisitions des personnels indispensables au fonctionnement des dépôts" de l'entreprise Esso. "Bloquer le pays n'est jamais une façon d'avancer", a déclaré la Première ministre à l'Assemblée nationale. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
  (LIONEL LE SAUX / MAXPPP)

"Je suis étonné que madame Borne ait choisi d'annoncer quelque chose d'illégal", réagit mardi 11 octobre sur franceinfo Emmanuel Lepine, secrétaire général de la fédération professionnelle de pétrole de la CGT, qui représente des stations Esso et Total. Il annonce que la CGT compte "saisir la justice en référé" dès que les arrêtés auront paru.

>>> DIRECT. Pénurie de carburant : Elisabeth Borne annonce la réquisition des "personnels indispensables au fonctionnement des dépôts" d'Esso-ExxonMobil

"Normalement, elle et le président de la République sont les garants de l'Etat de droit", ajoute-t-il alors qu'Elisabeth Borne annonce la réquisition des personnels des dépôts du groupe Esso-ExxonMobil. "Les dépôts de raffinerie ne sont pas bloqués, ils sont en grève", poursuit Emmanuel Lépine. Le syndicaliste dénonce une "irresponsabilité incroyable" de la part du gouvernement qui choisit selon lui "la répression plutôt que la réponse raisonnée de ce conflit".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pénurie de carburants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.