Cet article date de plus d'un an.

Mort de Nahel à Nanterre : des transports en commun à l’arrêt

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Mort de Nahel à Nanterre : des transports en commun à l’arrêt
Article rédigé par France 2 - J. Klein
France Télévisions
France 2
Dans la nuit du 29 au 30 juin, de nombreuses villes ont interrompu leur réseau de transports en commun, comme à Lille (Nord). Dans le Val-d’Oise, les voyageurs en transit à la gare d’Ermont-Eaubonne ont été confrontés à la même situation. Reportage.

Ils sont des dizaines dans la gare d’Ermont-Eaubonne (Val-d’Oise) à vouloir rentrer chez eux. Seulement, il n’y a pas de bus, ni de trains, jeudi 29 juin. Une femme vagabonde sans solution. "Il est sûr et certain que je vais dormir dans la rue", s’inquiète-t-elle. Alors, quand les transports sont suspendus, il reste encore le taxi. "Je suis partie de Paris à 21h et il est 22h54", indique une autre femme qui après une longue attente voit son chauffeur de taxi arriver.

Les amis à la rescousse

Il est 23 heures passé, alors, il faut compter sur les bonnes grâces des amis. "J’ai appelé un ami qui était dans le coin pour venir me chercher", explique une jeune femme. Outre en Île-de-France, d’autres transports en commun étaient également à l’arrêt, notamment à Tours (Indre-et-Loire), Orléans (Loiret), Lille (Nord), Valenciennes (Nord) ou encore Bordeaux (Gironde).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.