INFO FRANCE BLEU. "Gilets jaunes" : garde à vue prolongée pour un homme qui a menacé de mort le préfet de Mayenne

Cet homme a appelé dans une vidéo à "crucifier" les préfets et à les "harceler".

Des \"gilets jaunes\" sur la parking d\'une grande surface à Villeneuve d\'Ascq (Nord), le 17 novembre 2018 (illustration).
Des "gilets jaunes" sur la parking d'une grande surface à Villeneuve d'Ascq (Nord), le 17 novembre 2018 (illustration). (FRANÇOIS CORTADE / RADIO FRANCE)

La garde à vue d’un "gilet jaune" qui a proféré des menaces de mort à l'encontre du préfet de la Mayenne et d'autres représentants de l'État dans une vidéo publiée sur le réseau social Facebook, a été prolongée mardi soir à Laval, révèle France Bleu Mayenne mercredi 21 novembre. 


Cet homme d'une quarantaine d'années avait été interpellé lundi en fin d’après-midi. Il manifestait sur un rond-point de la ville de Saint-Berthevin lundi quand il a déclaré : "Nous, on va donner des ordres au peuple d'aller chercher les putains de préfets, on va les crucifier, comme ça. Et ce sera un message direct à monsieur Macron, ça ce sera notre première sommation".

"On va les harceler"

"Qu'on aille chercher ces préfets, les représentants de monsieur Macron. C'est ça le message pour tous les organisateurs au niveau national, c'est d'aller choper les préfets (...) On va les harceler", revendique le manifestant dans la vidéo.

Le parquet a été saisi de cette affaire, dans laquelle le préfet de la Mayenne Frédéric Veaux et le ministère de l'Intérieur se réservent le droit de porter plainte pour menaces de mort. Le manifestant pourrait être déféré mercredi au parquet pour une éventuelle mise en examen.

Par ailleurs, la préfecture de la Mayenne a porté plainte pour les dégradations faites en marge du mouvement des "gilets jaunes" le samedi 17 novembre.