"Gilets jaunes" : le préfet de la Mayenne va porter plainte pour dégradations

Des manifestants ont lancé des projectiles contre la préfecture à Laval, samedi.

Une manifestation de gilets jaunes, à Brest, le 17 novembre 2018 (illustration).
Une manifestation de gilets jaunes, à Brest, le 17 novembre 2018 (illustration). (FRED TANNEAU / AFP)

Le préfet de la Mayenne, Frédéric Veaux, a annoncé qu'il allait porter plainte pour dégradations, après le mouvement de mobilisation des "gilets jaunes" samedi, rapporte France Bleu Mayenne dimanche 18 novembre.

Samedi, en fin de journée, plusieurs centaines de manifestants ont convergé devant la préfecture de la Mayenne, à Laval. Le rassemblement n'était pas autorisé. Les manifestants sont allés à l'affrontement avec les forces de l'ordre. Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène, tandis qu'il y a eu des jets de projectiles. Selon France Bleu Mayenne, un manifestant a été blessé à la tête. Les manifestants ont finalement été dispersés à l'aide de canons à eau. Le préfet va porter plainte pour dégradations et annonce qu'il va identifier les casseurs grâce aux caméras de vidéo-surveillance.

D'autres incidents ont été recensés en Mayenne dans la matinée de samedi. Sur la commune de Bonchamp-lès-Laval, une conductrice s'est fait crever un pneu par des "gilets jaunes" et des projectiles ont été lancés sur les pare-brise et les vitres de plusieurs voitures.