"Gilets jaunes" : c'est "un mouvement populaire, pas populiste", estime Olivier Besancenot

Olivier Besancenot a réagi lundi sur franceinfo aux manifestations du week-end. Il dit soutenir les "gilets jaunes" et pense possible une convergence des luttes. 

Olivier Besancenot, lors d\'une manifestation en mai 2018 à Paris. 
Olivier Besancenot, lors d'une manifestation en mai 2018 à Paris.  (ETIENNE LAURENT / EPA)

Olivier Besancenot, du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), a affirmé lundi 19 novembre sur franceinfo qu'il soutenait le mouvement des "gilets jaunes", qu'il a qualifié de "mouvement populaire, pas populiste".

"Il y a une fronde sociale qui est en train de naître des tréfonds de la société, de différents secteurs de la société sur un socle commun, celui de la vie chère. Cela dépasse largement la taxe du carburant", a-t-il affirmé. Selon lui, "tout augmente, tous les prix augmentent, tout sauf les revenus, les salaires, sauf les pensions, sauf les allocations".

La convergence des luttes toujours possible 

Olivier Besancenot a dit revoir dans cette séquence de mobilisation les "mouvements de colère et de protestation sociale qu'on a connus au printemps dernier" et croire toujours à la convergence des luttes : "Il y a des ingrédients un peu nouveau qui pourraient permettre au mouvement de s'amplifier à partir du moment où les organisations du mouvement social, du mouvement syndical, comprennent l'ampleur de ce qui se passe et participent à leur manière à ce mouvement dans le respect des uns et des autres."

Puis il a mis en garde le gouvernement : "Le jour où les cheminots, les travailleurs des raffineries et ceux et celles qui participent aux mobilisations actuelles se retrouveront, le gouvernement aura vraiment du souci à se faire", a conclu Olivier Besancenot.