Ryanair rembourse des subventions indûment perçues et récupère un avion immobilisé par la justice

La compagnie low cost avait été condamnée à rembourser des subventions au conseil départemental de Charente. 

Un avion de la compagnie irlandaise Ryanair à l\'aéroport de Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne), le 10 juillet 2018.
Un avion de la compagnie irlandaise Ryanair à l'aéroport de Toulouse-Blagnac (Haute-Garonne), le 10 juillet 2018. (PASCAL PAVANI / AFP)

Ryanair a versé, vendredi 9 novembre, les 525 000 euros qui lui étaient réclamés en remboursement de subventions jugées illégales. La compagnie irlandaise a donc pu récupérer son avion saisi la veille, a appris l'AFP auprès de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC).

"La saisie a été levée à 12h30", ce qui signifie que la somme réclamée à Ryanair "a été versée et que la compagnie a récupéré son avion". Le Boeing 737 avait été saisi jeudi à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac pour contraindre la compagnie au remboursement d'aides du syndicat mixte des aéroports de Charente, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la DGAC.

Des subventions annulées par l'Europe

Entre 2008 et 2009, Ryanair avait perçu près d'un million d'euros d'aides de la part du département, en contrepartie de l'ouverture d'une ligne entre Londres et l’aéroport d’Angoulême-Cognac (Charente). La compagnie irlandaise avait interrompu cette ligne en 2010, car le département refusait de lui accorder une nouvelle subvention de 175 000 euros, qui n'était pas prévue dans le contrat, explique France 3 Nouvelle-Aquitaine.

En juillet 2014, la Commission européenne, qui s'était penchée sur ces subventions, les avait jugées "déloyales et anticoncurrentielles" et avait obligé la compagnie à rembourser les sommes perçues.