Intempéries : le trafic SNCF très perturbé en Languedoc-Roussillon

Suite aux intempéries Un TGV s'est retrouvé bloqué sur la voie par une coulée de boue entre Montpellier et Nîmes. L'incident a perturbé tout le trafic ferroviaire dans la région. Il reprend progressivement dimanche soir. La préfecture de police de Paris a déclenché le plan Pégase en Gare de Lyon pour gérer l'afflux de passagers.

(Un TGV est bloqué sur une voie entre Montpellier et Nîmes, en raison de fortes intempéries (photo d'illustration) © MAXPPP)

Le departement de l'Hérault a été placé en vigilance orange pluie inondation par Météo France jusqu'à 22H ce dimanche. Deux retraités sont morts emportés dans leur voiture par les eaux à Montpellier. Autre conséquence de ces intempéries : un TGV s'est retrouvé bloqué sur la voie par une coulée de boue, entre Montpellier et Nimes. L'incident qui impacte tout le trafic ferroviaire en Languedoc-Roussillon.  Dimanche soir à 22h30, une voie entre Montpellier et Nîmes a été remise en circulation, la SNCF a affrèté plusieurs trains pour Paris, deux sont partis vers 23h, avec à bord environ 1.500 voyageurs.

Trois autres trains étaient annoncés dans la nuit pour Lyon, Toulouse et Perpignan. 3.000 personnes sont attendues en Gare de Lyon dans la nuit de dimanche à lundi, la préfecture de Police de Paris à décidé de déclencher  le plan Pégase, pour éviter l'engorgement de la Gare.  Objectif : compte tenu de la fin des transports publics, permettre aux passagers d'assurer la fin de leur voyage, en mobilisant notamment les taxis parisiens. 

Non seulement la SNCF a du évacuer par le rail ou par la route les passagers de la rame, mais elle n'envisage pas de retour à la normale avant demain, et demande donc à tous les voyageurs de la région de reporter leurs déplacement à lundi.

La SNCF demande aux voyageurs de reporter leurs déplacements à lundi matin

Elsa Berna, porte parole de la SNCF pour la région Montpellier, a donné des conseils aux voyageurs au micro de nos confrères de France Bleu Hérault : "Nous avons beaucoup de passagers dans les gares actuellement. Nous focalisons toute notre énergie sur la prise en charge des voyageurs, pour qu'ils puissent continuer leur parcours. Pour ceux qui sont dans leur gare d'origine, pour l'instant, dans toutes les régions limitrophes, dont Toulouse, les trains ne partent pas car la région est engorgée. Nous ne savons absolument pas quand nous pourrons recirculer, nous invitons tous les voyageurs à reporter leur voyage à lundi matin."

Intempéries : un train a déraillé près de Montpellier - les précisions d'Elsa Berna, porte-parole SNCF, au micro de France Bleu Hérault
--'--
--'--

"Plusieurs milliers de voyageurs" étaient affectés au total par l'incident, a ajouté la SNCF qui a demandé l'appui de la protection civile pour organiser leur prise en charge.

Notre consoeur de France Bleu Nord  Anne-Claire Gauchard était à la fenêtre dans l'une des voitures quand l'eau s'est mise à monter : "J'ai regardé, j'ai vu plein de boue sur les rails. D'un coup, il y a eu un choc. Le train a fini par s'arrêter, à 15h. On a appris par les gens de la SNCF qu'une partie de la motrice avait déraillée, et que le train avait été affecté : on ne peut pas redémarrer. On nous a d'abord dit qu'une locomotive tracteur devait venir nous chercher, finalement elle ne peut pas passer : il y a trop d'eau. A 17H, on nous a dit qu'on allait être transbordés, mais dans un autre train, mais on ne sait pas quand,  et visiblement c'est toujours à cause de l'eau sur la voie." 

Intempérie : un train a déraillé à cause d'une coulée de boue au niveau de Montpellier - notre consoeur Anne-Claire Gauchard est à son bord
--'--
--'--

Au final, les 250 passagers du train ont été évacués en début de soirée, selon la SNCF.