Grève des contrôleurs aériens : un vol sur deux annulé jeudi à l'aéroport de Beauvais

Le syndicat Usac-CGT a déposé un préavis de grève nationale contre un protocole social en cours de négociation avec la Direction générale de l'aviation civile.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des passagers à l'aéroport de Beauvais, dans l'Oise, le 20 juin 2023. (ARTUR WIDAK / NURPHOTO / AFP)

Perturbations dans les airs. La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies aériennes de réduire de moitié leur programme de vols, jeudi 29 juin, à l'aéroport de Beauvais (Oise), en raison d'une grève de contrôleurs. Beauvais, une des bases en France de la compagnie low cost Ryanair, est le seul aéroport concerné par cette mesure préventive.

Cette décision a été justifiée par "un préavis de grève nationale (...) déposé par une organisation syndicale représentative des contrôleurs aériens". Le syndicat en question, l'Usac-CGT, proteste contre le protocole social en cours de négociation avec la DGAC, qui selon lui "entérine une volonté de bouleverser l'organisation du travail des personnes de l'aviation civile, tout en actant des dégradations du service rendu".

Le syndicat a aussi dénoncé le vote, le 15 juin au Sénat, d'une proposition de loi visant à mieux organiser le trafic aérien en cas de grève. Il s'agit d'une "remise en cause du droit de grève" et "la promulgation de cette loi constituerait un recul extraordinaire de ce droit constitutionnel", selon l'Usac-CGT. Actuellement, les syndicats dans le contrôle aérien doivent déposer tout préavis de grève cinq jours avant un mouvement, mais les grévistes n'ont pas à déclarer leur participation individuelle, à la différence des autres salariés du secteur. Cette réforme doit désormais être examinée par l'Assemblée nationale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.