VIDEO. Incidents chez Air France : "Ces agissements sont l'œuvre de voyous", selon Valls

"Il faudra des sanctions lourdes à l'égard de ceux qui se sont livrés à de tels actes", a estimé, mardi, le Premier ministre.

France 3

Manuel Valls a déclaré, mardi 6 octobre, que les violences commises, lundi 5 octobre, contre des membres de la direction d'Air France étaient "l'œuvre de voyous" qui méritaient des sanctions "lourdes". "Je suis venu ici à Air France parce qu'Air France est sous le choc et quand Air France est sous le choc, c'est toute la France qui est sous le choc", a affirmé le Premier ministre, depuis le siège social de la compagnie à Roissy.

François Hollande appelle à un "dialogue responsable"

"Ces agissements sont l'œuvre de voyous. [...] Il faudra des sanctions lourdes à l'égard de ceux qui se sont livrés à de tels actes", a estimé le Premier ministre, devant le directeur des ressources humaines, Xavier Broseta, et Pierre Plissonnier, responsable de l'activité long-courrier chez Air France, qui se sont retrouvés torse nu au milieu de manifestants en colère à la sortie d'un comité central d'entreprise où un plan de restructuration visant 2 900 postes avait été présenté. Des images de violences qui ont fait le tour du monde.

De son côté, François Hollande a réagi pour la première fois en condamnant des violences "inacceptables" qui peuvent avoir des "conséquences sur l'image, sur l'attractivité" de la France. Le chef de l'Etat a appelé à "un dialogue responsable avec un patronat qui prend les décisions qui sont attendues et des responsables syndicaux qui jouent la carte, la seule possible, celle du compromis et de la négociation".

Manuel Valls, le 6 octobre 2015. 
Manuel Valls, le 6 octobre 2015.  (SYLVAIN THOMAS / AFP)