Low cost : le "oui" des pilotes d'Air France

Air France va peut-être réussir à trouver un accord pour la création d'une filiale à coûts réduits. Les pilotes ont accepté ce lundi 20 février, mais les syndicats s'y opposent.

France 2

Les pilotes d'Air France viennent de dire "oui", ce lundi 20 février, à la création d'une nouvelle compagnie à bas coût. À 58%, ils ont voté en faveur du projet Boost. Un projet stratégique qui doit permettre à Air France de faire face à la concurrence des compagnies low cost, avec environ 20 lignes long-courriers à bas prix, notamment en direction des pays du Golfe.

Une baisse des coûts aux dépens du personnel navigant

Sur cette nouvelle compagnie, les pilotes garderont un contrat Air France avec la même grille de salaires et les mêmes congés mais devront seulement concéder 1,5% de productivité supplémentaire. Le syndicat des pilotes, d'abord opposé au projet, prend acte de ce vote majoritaire. Si les pilotes sont épargnés, Air France va réclamer des efforts aux hôtesses et stewards pour faire 40% d'économies. Ils seront embauchés par un contrat au nom de la nouvelle compagnie low cost, avec des salaires bien moins avantageux que chez Air France. Un personnel navigant qui se dit prêt à entrer en conflit avec la direction si le projet est lancé en l'état.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion d\'Air France sur le tarmac de l\'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, le 20 janvier 2017.
Un avion d'Air France sur le tarmac de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, le 20 janvier 2017. (BERTRAND GUAY / AFP)