Grève à Air France : début d'une concertation décisive

La concertation des salariés d'Air France commence ce jeudi 26 avril. Jusqu'au 4 mai prochain, ils devront appuyer ou non les dernières propositions de la direction qui espère, via leur approbation, mettre fin au mouvement de grève.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Les pilotes d'Air France seront à nouveau en grève les 3,4,7 et 8 mai. Ce jeudi 26 avril commence la concertation voulue par la direction : les 46 700 employés peuvent voter par voie électronique pour dire si oui ou non ils sont favorables à ces dernières propositions. Le résultat sera connu le 4 mai prochain. Si cette consultation n'a aucune valeur juridique, son enjeu s'annonce crucial.

Le PDG d'Air France démissionnera-t-il ?

En direct du siège de la compagnie aérienne, la journaliste Camille Guttin revient sur cet enjeu déterminant pour l'avenir d'Air France. Elle explique : "L'intérêt, après 11 jours de grève, pour le PDG, est de mettre fin à un dialogue de sourds entre la direction et les syndicats, qui, eux, ne veulent rien lâcher. Avec cette concertation, le PDG donne la parole aux salariés qui, pour la plupart, n'ont pas fait grève. Il compte ainsi obtenir un 'oui' franc et massif, même si cela n'a pas de valeur juridique, cela permettra de mettre la pression sur l'intersyndicale". "La concertation sera déterminante, le PDG d'Air France n'a pas hésité à mettre sa démission dans la balance. La méthode avait déjà été utilisée en 1994 par l'ancien PDG. À l'époque, il avait réussi a faire passer son plan de restructuration", ajoute la journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de la compagnie aérienne Air France au Roissy Pôle, à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis).
Le siège de la compagnie aérienne Air France au Roissy Pôle, à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis). (MAXPPP)