Crash du vol Rio-Paris : non-lieu pour Air France et Airbus

Dix ans après le crash du vol Rio-Paris, qui avait fait 228 morts, un non-lieu a été ordonné pour Airbus et Air France, jeudi 5 septembre. La principale association des proches de victimes dénonce une insulte à la mémoire des victimes et annonce vouloir faire appel.

France 2

Dix ans après le crash du vol Rio-Paris, l'espoir d'un procès s'amenuise pour les familles de victimes. Les juges d'instruction ont estimé qu'il n'y avait pas de charge suffisante pour poursuivre la compagnie Air France et le constructeur Airbus. Au mois de juillet, le parquet de Paris avait requis un procès contre Air France pour négligence et imprudence. La décision du tribunal, rendue fin août, scandalise les familles de victimes.

Une erreur humaine ?

L'Airbus A330 avait décollé de Rio de Janeiro (Brésil) le 31 mai 2009 et s'était abîmé au milieu de l'océan Atlantique quelques heures plus tard. Défaillance technique des sondes de l'appareil, réaction inappropriée des pilotes... Après dix ans d'expertises et de contre-expertises, les juges d'instruction pointent dans leur ordonnance la responsabilité de l'équipage. Air France et Airbus avaient été mis en examen pour homicides involontaires en 2011. Aucune des deux entreprises n'a souhaité commenter la décision.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des plongeurs en train de récupérer une grande partie du gouvernail de l\'A330 d\'Air France dans l\'océan Atlantique, le 1er juin 2009.
Des plongeurs en train de récupérer une grande partie du gouvernail de l'A330 d'Air France dans l'océan Atlantique, le 1er juin 2009. (HO / BRAZILIAN NAVY / AFP)