Crash du Rio-Paris : le parquet de Paris fait appel du non-lieu général pour Airbus et Air France

Le parquet conteste la décision des juges d'instruction de ne pas poursuivre le constructeur et la compagnie aérienne.

Des débris du vol AF447 Rio-Paris qui s\'est abîmé le 1er juin 2009 dans l\'océan Atlantique.
Des débris du vol AF447 Rio-Paris qui s'est abîmé le 1er juin 2009 dans l'océan Atlantique. (HO / BRAZILIAN NAVY)

Le parquet de Paris fait appel de la décision des juges d'instruction d'ordonner un non-lieu pour Air France et Airbus dans l'enquête sur le crash du vol Rio-Paris, a appris vendredi 6 septembre franceinfo de sources judiciaires.

Les juges d'instruction chargés de l'enquête ont ordonné jeudi un non-lieu général pour Airbus et Air France. Cette ordonnance de non-lieu n'est pas conforme aux réquisitions du parquet de Paris, qui avait demandé en juillet un procès pour Air France pour "négligence" et "imprudence." La compagnie et le constructeur avaient été mis en examen en 2011 pour "homicides involontaires".

228 morts le 1er juin 2009

La décision des juges d'ordonner un non-lieu a été très mal accueillie par les familles des victimes. Alain Jakubowicz, avocat de l'association de familles de victimes "Entraide et solidarité", avait dénoncé un "déni de justice".

Le 1er juin 2009, le vol AF447 s'était abîmé dans l'océan Atlantique. Les 228 passagers et membres d'équipage, de 34 nationalités, avaient péri dans l'accident, le plus meurtrier de l'histoire de la compagnie française.