Violences : les policiers réclament des mesures

Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, a reçu des policiers mardi 4 décembre. Ils réclament des mesures pour faire face aux violences des manifestations, devenues incontrôlables. 

Mardi 4 décembre, des policiers sont venus porter la voix des forces de l'ordre exténuées face aux violences des manifestations du samedi 1er décembre. Les mouvements sont devenus incontrôlables et imprévisibles. Les sept syndicats de police réclament une nouvelle stratégie du maintien de l'ordre au ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. Yves Lefebvre, le secrétaire général d'Unité SGP police FO demande des mesures concrètes pour le renfort des CRS. "On manque aujourd'hui de 1 000 CRS pour assurer correctement notre travail", estime-t-il. Les syndicats réclament ainsi une meilleure organisation, des renforts supplémentaires et une mobilité plus souple.

Une prime exceptionnelle 

Mais les mesures concrètes face aux "gilets jaunes", déterminés à manifester de nouveau, restent encore floues. Le gouvernement est en réflexion pour savoir comment assurer la sécurité d'une possible manifestation samedi 8 décembre. Le week-end dernier, les violences ont dépassé les forces de l'ordre, qui ont été submergées. Ces violences ont été condamnées par le ministre de l'Intérieur, mardi 4 décembre. Il a également tenu à rendre hommage aux agents mobilisés. À Bordeaux (Gironde), le syndicat SGP exprimait lui aussi ses craintes quant à la sécurité de ses collègues. Emmanuel Macron promet une prime exceptionnelle pour les forces de l'ordre mobilisées samedi 1er décembre, mais aucun montant précis n'a pour le moment été communiqué. 

Retrouvez mardi 4 décembre une édition spéciale "gilets jaunes" sur France 3 à 21 heures. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un tag \"les gilets jaunes triompheront\" a été inscrit sur le monument de l\'Arc de triomphe.
Un tag "les gilets jaunes triompheront" a été inscrit sur le monument de l'Arc de triomphe. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)