VIDEO. Comment la manifestation des "gilets jaunes" s’est transformée en guérilla urbaine à Paris

Après de premières échauffourées près des Champs-Elysées, la mobilisation des "gilets jaunes" a donné lieu à une explosion de violence samedi après-midi dans plusieurs quartiers de Paris, en proie aux dégradations et à des scènes de chaos.

Voir la vidéo

La situation reste tendue en fin de journée, samedi 1er décembre, à Paris après une mobilisation des "gilets jaunes" qui a donné lieu à une explosion de violences dans plusieurs quartiers de la capitale, théâtre de nombreuses dégradations et de scènes de chaos. 

>> "Gilets jaunes" : suivez la situation en direct

Un calme précaire était revenu en début de soirée place de l'Etoile, point de départ de violentes échauffourées qui se sont étendues au fil de la journée dans la capitale, faisant 95 blessés, dont 14 parmi les forces de l'ordre selon le dernier bilan officiel. Vers 19h20, les forces de l'ordre avaient procédé à 263 interpellations.

>> "Gilets jaunes" : cinq questions sur les violences qui ont embrasé Paris lors de la troisième journée de mobilisation nationale

Véhicules et restaurants incendiés, magasins saccagés et pillés, forces de l'ordre et de secours prises à partie: du quartier de l'Opéra à la prestigieuse avenue Foch en passant par la rue de Rivoli, les scènes de guérilla urbaine se sont répétées dans plusieurs quartiers huppés de la capitale, éclipsant le message porté ailleurs en France par des dizaines de milliers de "gilets jaunes".

Des manifestants rue de Rivoli, à Paris, le 1er décembre 2018. 
Des manifestants rue de Rivoli, à Paris, le 1er décembre 2018.  (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)