Val-d'Oise : un lycéen blessé au visage par un tir de flashball

Le jeune homme de 17 ans a été touché alors que la police ripostait à des jets de projectiles.

Un policier utilise un flashball (photo d\'illustration).
Un policier utilise un flashball (photo d'illustration). (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Un jeune homme de 17 ans, élève de terminale S, a été blessé au visage mercredi 5 décembre par un tir de flashball devant le lycée Simone de Beauvoir de Garges-lès-Gonesse, dans le Val-d’Oise, au cours d'une mobilisation lycéenne, rapporte France Bleu Paris

Près de 70 jeunes se trouvaient devant l'établissement pour manifester. Un petit groupe d’adolescents a lancé des projectiles sur les forces de l’ordre, qui ont tenté d’interpeller deux jeunes. Un tir de riposte a alors été effectué avec un lanceur de balles de défense, calibre 40.

Le lycéen a été transporté au CHU de Gonesse, où il devrait subir des opérations. "Ses jours ne sont pas en danger", souligne la préfecture du Val-d’Oise. 

Des professeurs choqués

Des professeurs et personnels du lycée dénoncent un "usage abusif de la violence", dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux. "Les forces policières ont chargé par deux fois sur les élèves et des menaces directes ont été proférées à leur encontre. La médiation d'un enseignant s'est révélée vaine" expliquent les professeurs et personnels de ce lycée, qui demandent qu'une enquête soit ouverte "sur le comportement des policiers face à ces mineurs."

"Quelques jeunes s'étaient inflitrés parmi les lycéens pacifiques. Je suis rentré dans l'établissement et là j'ai vu un élève rentrer avec la joue déchiquetée par un tir de flashball, on est tous très choqués par toute cette violence", a raconté sur France Bleu Paris une professeure d'anglais. "On va se rassembler avec les élèves demain pour dire que la violence des CRS a été complètement disproportionnée". Une assemblée générale s'est tenue entre élèves, syndicats et professeurs. Un blocus de l'établissement a été décidé pour jeudi matin.

Au total, depuis ce mercredi matin, une quinzaine de lycées du Val-d’Oise sont touchés par ces mobilisations lycéennes. 38 personnes ont été interpellées par les forces de l’ordre dans ce département.

Ce mercredi, un autre lycéen a été blessé par un tir de flashball à Saint-Jean-de-Braye, dans le Loiret.