VIDEO. "Ça a touché une corde sensible" : après les appels au suicide de policiers, un agent présent raconte

Le parquet de Paris a ouvert une enquête après les slogans entendus samedi 20 avril à Paris en marge des manifestations de "gilets jaunes". Certains manifestants ont entonné des chants réclamant le suicide des policiers. 

FRANCE 2

L'injonction résonne comme une gifle pour les policiers présents samedi 20 avril sur la place de la République à Paris. "Suicidez-vous ! Suicidez-vous !", chantent les manifestants, dont certains portent un gilet jaune. Des propos d'une extrême violence. Un policier, présent sur les lieux, n'en revient toujours pas. "Sur le coup, on n'a pas trop réagi, on était vraiment dans notre boulot. (...) Une fois à l'abri, on s'est regardé, on s'est dit  : 'On rêve où ils étaient en train de chanter 'Suicidez-vous''", explique Quentin, délégué syndical Alliance Police, qui a accepté de témoigner au micro de France 2, sans montrer son visage. "Ça fait 17 ans que je suis dans la police. Ce genre d'insultes, je pense que c'est la première fois qu'on les entend. Ça a touché une corde sensible", ajoute-t-il.

La justice a ouvert une enquête

Les appels au suicide ont été lancés au lendemain de la journée d'hommage dans les commissariats, pour commémorer les 28 suicides de fonctionnaires de police depuis le début de l'année. Jérôme Rodrigues, l'un des leaders du mouvement des "gilets jaunes", condamne les insultes, mais dénonce une stigmatisation du mouvement. Le parquet de Paris a ouvert une enquête. Après cinq mois de confrontation entre policiers et "gilets jaunes", la haine semble être montée d'un cran. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation des \"gilets jaunes\" samedi 20 avril place de la République à Paris.
Manifestation des "gilets jaunes" samedi 20 avril place de la République à Paris. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)