"Suicidez-vous" lancé aux policiers : une enquête ouverte pour outrage à personne dépositaire de l'autorité publique

Le parquet de Paris ouvre cette enquête après que des manifestants ont appelé les policiers à se "suicider" samedi en marge de la mobilisation des "gilets jaunes" place de la République.

Manifestation des \"gilets jaunes\" samedi 20 avril place de la République à Paris.
Manifestation des "gilets jaunes" samedi 20 avril place de la République à Paris. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

Le parquet de Paris a ouvert une enquête, après que des manifestants ont appelé les policiers à se "suicider" en marge de la mobilisation des "gilets jaunes" samedi place de la République, a appris franceinfo dimanche 21 avril. L'enquête est ouverte du chef d'outrage à personne dépositaire de l'autorité publique commmis en réunion, a précisé le parquet à franceinfo. Elle a été confiée à la sûreté territoriale de Paris.

Dans une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux, on voit des manifestants lancer aux forces de l'ordre "suicidez-vous". Plusieurs personnalités politiques se sont indignées sur Twitter, dont le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner : "Honte à ceux qui se sont livrés à une telle ignominie !", a écrit le ministre de l'Intérieur.

Le "dégoût" des syndicats de policiers

Les syndicats de policiers se sont également insurgés. Yves Lefebvre, secrétaire général du syndicat Unité-SGP Police, a exprimé samedi sur franceinfo son "dégoût par rapport à ces individus qui avaient des gilets jaunes", dénonçant de "véritables ordures". David Michaux, secrétaire national CRS d'Unsa police, a lui estimé que les auteurs devaient être "identifiés, interpellés et condamnés".