Soldes : les commerçants déplorent un hiver morose

Mardi 19 février marquait la fin des soldes d'hiver. Le bilan est très mitigé car ces six semaines de rabais ont été plombées par le mouvement des "gilets jaunes".

FRANCE 3

Cela fait soixante ans que ce commerce vend du prêt-à-porter. Malgré son optimisme, Camille Graf ne vient plus travailler avec le même entrain, car avec les manifestations des "gilets jaunes" tous les samedis, sa clientèle a fui. Les soldes n'y ont rien changé, même si elle ouvre désormais le lundi pour compenser les pertes. Pour faire face aux charges inhérentes à son commerce, Camille Graf puise dans ses économies personnelles. Mais jusqu'à quand ?

Les dépôts de bilan risquent de se multiplier

Un cas loin d'être isolé. Le premier week-end des soldes est le plus gros de l'année pour les magasins de prêt-à-porter. En 2019, il a rimé avec -50% à -60%... de ventes. Impossible de se rattraper les samedis suivants, puisque les défilés des "gilets jaunes" se sont poursuivis. Pour certaines associations de commerçants de Rouen (Seine-Maritime), 10% des emplois dans le secteur seraient en danger, soit un millier de salariés. Pour ce professionnel, les dispositifs actuels d'aide ne seront pas suffisants si les manifestations perdurent. Il craint des dépôts de bilan dans les mois à venir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une boutique de vétements pratique les soldes d\'hiver 2019, à Talange (Moselle), le 2 janvier 2019.
Une boutique de vétements pratique les soldes d'hiver 2019, à Talange (Moselle), le 2 janvier 2019. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)