Mobilisation : les "gilets jaunes", une grande famille

Sur un barrage, un péage ou au milieu d'un rond-point, en quelques semaines des amitiés se sont nouées parmi les manifestants.

FRANCE 2

Près de Toulouse (Haute-Garonne), pour ces "gilets jaunes" de la première heure, leur rond-point est devenu incontournable. C'est désormais le rendez-vous des copains pour les moments de lutte, mais aussi pour les jours de fête. "On prépare une petite fête surprise pour notre collègue qui devrait fêter ses 40 ans aujourd'hui avec ses amis", confie un manifestant. Il y a un mois, aucun d'entre eux ne se connaissait, mais des amitiés sont nées, alors ils soufflent les bougies entre nouveaux amis. "Je me souviendrai de mes 40 ans", s'amuse le principal intéressé, touché par le geste.

Des amitiés fortes

Ils sont comptables, éducateurs pour enfants, salariés de l'aéronautique ou encore agents d'entretien et un simple gilet jaune a changé le cours de leur existence, au-delà de ce qu'ils attendaient. Ils parlent d'humanité, de partage, de découverte de l'autre au point d'en être émus aux larmes. "Les gens qu'on a rencontrés on va les garder. On ne les connaissait pas, on ne savait pas qu'il y avait des gens sympathiques avec des vraies valeurs à côté de chez nous", témoigne une jeune femme, heureuse. Certains trouvent des liens qu'ils n'avaient pas avant. Ils se retrouvent tout naturellement au bar de leur village avec un gâteau en forme de gilet jaune. Ils ont aussi collecté de l'argent pour aider leur ami à aménager son nouvel appartement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rassemblement de \"gilets jaunes\" à Saint-Beauzire dans le Puy-de-Dôme (illustration)
Un rassemblement de "gilets jaunes" à Saint-Beauzire dans le Puy-de-Dôme (illustration) (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)