Mesures d'Emmanuel Macron : "Un bon début", il faut "accepter la concertation qui est proposée par le président"

Karl Olive, maire Les Républicains de Poissy, se montre satisfait des premières annonces formulées par Emmanuel Macron pour tenter de calmer la colère des "gilets jaunes".

Karl Olive, maire LR de Poissy, était l\'invité de franceinfo mardi 11 décembre.
Karl Olive, maire LR de Poissy, était l'invité de franceinfo mardi 11 décembre. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Karl Olive, maire Les Républicains de Poissy, a qualifié mardi 11 décembre sur franceinfo les mesures d'Emmanuel Macron de "bon début". Le maire des Yvelines avait rencontré vendredi dernier avec d'autres élus du département Emmanuel Macron : "Les quatre propositions que nous lui avons proposées ont été retenues : la prime exceptionnelle, la hausse du SMIC, les heures supplémentaires défiscalisées et l'abandon de la CSG. Évidemment, il aurait pu aller plus loin. Notamment je pense à ces petits salaires qui sont juste au-dessus des radars qui ne pourront pas bénéficier de solidarité", a-il expliqué.

>>  Pourquoi l'augmentation du smic promise par Emmanuel Macron n'en sera pas vraiment une ?

"Des actes en face des mots"

Une concertation nationale va être lancée par le président de la République avec notamment des élus locaux : "La méthode aussi a changé. Nous souhaitons véritablement qu'on arrête cette verticalité qui vient du sommet sans aucune concertation et qu'on impose à la base aux citoyens et aux élus", a dit le fondateur de l’association "Génération Terrain". "Il faut qu'on accepte cette concertation qui est proposée par le président (...) On sera très vigilant qu'il y ait des actes en face des mots", a-t-il ajouté.

"Depuis George Pompidou, il n'y a jamais eu autant d'annonces pour rééquilibrer autant l'injustice sociale que nous connaissons dans notre pays", a souligné Karl Olive.

"Irresponsable" d'appeler à une nouvelle mobilisation

Jean-Luc Mélenchon, pas convaincu par les mesures d'Emmanuel Macron, a appelé lundi à une nouvelle mobilisation des "gilets jaunes" : "Le pays est en crise et ne va pas bien du tout. Je pense que c'est irresponsable d'avoir des représentants politiques qui ne souhaitent pas que le pays s'en sorte. Il n'y a pas un maire de France de gauche et de droite qui ne souhaite pas que la France gagne ce matin", a assuré le maire de Poissy.

Alors que les élections européennes se profilent, puis les municipales, Karl Olive invitent les "gilets jaunes" à s'engager : "Qu'ils se présentent. Je le souhaite. Et je souhaite même qu'ils se présentent aux élections municipales. Ça, c'est de l'expression démocratique. À ce niveau-là, ils seront entendus et légitimés", a-t-il expliqué.