Marseille : syndicats et "gilets jaunes" main dans la main

L'appel à manifester de la CGT mardi 5 février a rassemblé 5 000 personnes à Marseille dans les Bouches-du-Rhône.

FRANCE 3

Le jaune et le rouge étaient de mise mardi 5 février dans les rues de Marseille (Bouches-du-Rhône). La CGT ainsi que d'autres syndicats et des "gilets jaunes" étaient venus en nombre dans les rues de la cité phocéenne. "On aurait pu faire le choix de travailler ce sur quoi on n'est pas d'accord, ce n'est pas ce choix que l'on a fait. On a fait le choix de travailler sur tout ce qui pouvait faire consensus et permettre la convergence des luttes", déclare un manifestant dans le cortège.

Un intérêt stratégique commun

Lundi 4 février au soir, certains "gilets jaunes" distribuaient des prospectus d'appel à la grève sur des ronds-points. Augmentation immédiate et conséquente des salaires, des minimas sociaux, des pensions et des retraites, les revendications sont claires. Au fil des semaines, certains syndicats et "gilets jaunes" ont compris leur intérêt stratégique commun. À Marseille, la manifestation s'est finie sur des prises de paroles des représentants syndicaux et des "gilets jaunes".

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation à Marseille à l\'appel de la CGT dans le cadre d\'une \"grève générale de 24 heures\". 
Manifestation à Marseille à l'appel de la CGT dans le cadre d'une "grève générale de 24 heures".  (GERARD JULIEN / AFP)