Manifestations : Bordeaux s'embrase

Samedi 8 décembre, des violences importantes ont été observées en régions et notamment en Gironde, à Bordeaux.

Après une longue soirée d'affrontements entre casseurs et forces de l'ordre samedi 8 décembre, les dégâts sont importants à Bordeaux, en Gironde. Habitants et commerçants sont médusés devant un tel déchaînement de violence. Les stigmates de nombreux incendies sont encore visibles. Parmi les cibles des casseurs, les agences bancaires, le mobilier urbain ou encore une agence de La Poste. Plus de 500 policiers et gendarmes ont tenté de détruire des barricades érigées en plein centre-ville, face à des casseurs déterminés jetant des pavés ou des cocktails Molotov.

70 interpellations et 32 blessés

Résultat : environ 70 interpellations et 32 blessés dont un manifestant qui a eu la main arrachée. L'Apple Store a été dévalisé par une dizaine de pilleurs. Au lendemain des heurts, les commerçants sont dépités et accusent une baisse de fréquentation. Il est encore trop tôt pour évaluer le coût des nombreux dégâts ainsi que les conséquences économiques des violences.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un manifestant dans les rues de Bordeaux pendant le rassemblement des \"gilets jaunes\", le 8 décembre 2018.
Un manifestant dans les rues de Bordeaux pendant le rassemblement des "gilets jaunes", le 8 décembre 2018. (NICOLAS TUCAT / AFP)