Les heures supplémentaires seront sans impôts ni cotisations "dès janvier", annonce Muriel Pénicaud

Edouard Philippe a précisé que cette mesure s'appliquerait également aux fonctionnaires.

La ministre du Travail Muriel Pénicaud quitte l\'Elysée, le 5 décembre 2018.
La ministre du Travail Muriel Pénicaud quitte l'Elysée, le 5 décembre 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Les heures supplémentaires seront défiscalisées et exonérées de cotisations sociales "dès janvier 2019", a précisé à l'Assemblée nationale la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, mardi 11 décembre. "C'est très demandé par les salariés (...), 60% des ouvriers et des employés le feront", a-t-elle ajouté lors des Questions au gouvernement, après les annonces d'Emmanuel Macron pour calmer la colère des "gilets jaunes".

>> Smic, CSG, prime de fin d'année… Suivez les réactions aux annonces d'Emmanuel Macron dans notre direct

Auparavant, Edouard Philippe avait précisé que cette mesure s'appliquerait également aux fonctionnaires. L'exonération des heures supplémentaires d'impôts et de cotisations sociales avait été une mesure phare de Nicolas Sarkozy, abrogée ensuite par François Hollande.

Le budget 2019 de la Sécurité sociale, que vient de voter le Parlement, prévoyait de dispenser les salariés, à partir du 1er septembre, du paiement des cotisations sur les heures supplémentaires. En revanche, il n'était pas prévu de les exonérer d'impôts, ni de cotisations patronales.