Hausse des prix de l'électricité : "Nous attaquerons au Conseil d'État" si la hausse équivaut à +50% en 10 ans, menace la CLCV

L'association de défense des consommateurs a réagi sur franceinfo à une possible hausse des tarifs de l'électricité en juin prochain. 

Une facture d\'un fournisseur d\'électricité devant un compteur. (Illustration). 
Une facture d'un fournisseur d'électricité devant un compteur. (Illustration).  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Vers une hausse des prix de l'électricité ? Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a confirmé lundi 1er avril que les prix de l'électricité vont augmenter de près de 6% cet été, après avoir été gelés pendant la crise des "gilets jaunes". En réaction, le président de l'association de défense des consommateurs CLCV Jean-Yves Mano déclare mardi sur franceinfo que son association attaquera "au Conseil d'État" si la hausse du prix de l'électricité équivaut à +50% en une décennie.

"Si on avait cette hausse-là de 50% en 10 ans, c'est absolument énorme. C'est contesté, c'est contestable. Et nous, en tant qu'organisation, nous attaquerons au Conseil d'État si l'État effectivement propose une hausse de cette importance au 1er juin", affirme-t-il.

Par ailleurs, dans le cadre du grand débat national, "la CLCV propose à l'État de baisser la TVA sur l'électricité, qui est un produit essentiel". Elle est aujourd'hui à 20%. L'association propose "de la passer à 10% car on ne peut pas se passer d'électricité et, pour l'ensemble des citoyens, on ne peut pas se permettre d'avoir des prix exorbitants qui ne correspondent pas à leur capacité financière".

La hausse des tarifs confirmée par le ministre concernerait environ 25 millions de foyers.