"Gilets jaunes" : une réunion organisée ce soir pour désigner des porte-parole nationaux

Les représentants régionaux du mouvement échangent sur internet pour désigner des porte-parole à l'échelle nationale.

Image d\'illustration. A Châtenois dans le Bas-Rhin, une cinquantaine de gilets jaunes organisent un rassemblement pacifique, sans blocage samedi 24 novembre.
Image d'illustration. A Châtenois dans le Bas-Rhin, une cinquantaine de gilets jaunes organisent un rassemblement pacifique, sans blocage samedi 24 novembre. (SOLÈNE DE LARQUIER / FRANCE-BLEU ALSACE (+ FB ELSASS))

Le mouvement des gilets jaunes confirme qu'il va chercher à se structurer. Une réunion a lieu ce dimanche soir, sur internet, entre les représentants régionaux du mouvement pour désigner des porte-parole à l'échelle nationale, indique à franceinfo l'un des participants à cette réunion, confirmant une information de RTL.

Sur Facebook, plusieurs manifestants se revendiquant du mouvement appellent à une nouvelle journée de mobilisation le samedi 1er décembre, sur les Champs-Élysées à Paris, où des affrontements violents ont eu lieu ce samedi avec les forces de l'ordre. Sur le réseau social, l'événement s'intitule "Acte 3 Macron démissionne !" et compte ce dimanche soir 23 000 participants et 110 000 personnes qui se disent intéressées mais l'un des portes-parole des gilets jaunes, Benjamin Cauchy, a démenti avoir lancé cet appel en ligne.

Au total, ce samedi, 106 000 personnes ont manifesté en France, dont 8 000 à Paris, sur plus de 1600 points du territoire, selon le ministère de l'Intérieur. À Paris, dans le secteur des Champs-Élysées, la préfecture de police a procédé à 103 interpellations, dont 101 ont donné lieu à des gardes à vue, en marge du rassemblement des "gilets jaunes" qui a dégénéré.