"Gilets jaunes" : un important dispositif de sécurité à Paris

Les autorités vont déployer 4 000 policiers et gendarmes dans la capitale, pour encadrer la mobilisation du samedi 6 avril. Deux manifestations et deux rassemblements ont été autorisés.

FRANCE 3

"C'est la troisième fois depuis le début du mouvement des "Gilets jaunes" que la zone des Champs-Élysées est interdite aux manifestations. Pour faire respecter cette interdiction, près de 4 000 policiers et gendarmes seront mobilisés dans la capitale, c'est un peu moins que la semaine dernière. Si cette nouvelle loi "anti-casseurs" n'est pas encore promulguée, les autorités rappellent qu'elles disposent d'ores et déjà de nombreux moyens de faire appliquer cette interdiction", explique la journaliste de France 3 Sophie Neumayer depuis l'avenue des Champs-Elysées (Paris).

Fouilles et contrôles d'identités

"Comme la semaine dernière, ceux qui tenteront malgré tout de manifester ici demain samedi 6 avril prendront le risque de se voir dresser une amende de 135 €. Comme les semaines précédentes, des fouilles et des contrôles d'identités seront organisés dès le matin très tôt. Deux manifestations et deux rassemblements seront néanmoins autorisés demain à Paris, notamment place de la République", conclut Sophie Neumayer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" défilent à Paris, le 30 mars 2019.
Des "gilets jaunes" défilent à Paris, le 30 mars 2019. (MARTIN BUREAU / AFP)