VRAI OU FAKE "Gilets jaunes" : un CRS a-t-il "volé des sacs à main" lors de la dernière manifestation à Paris ?

Une photo partagée sur les réseaux sociaux laisse entendre qu'un policier a dérobé des sacs de luxe, lors du 18e samedi de manifestation des "gilets jaunes". Le cliché a en réalité été pris trois mois plus tôt, lors du 3e week-end de mobilisation, et concerne un gendarme en intervention après le pillage d'un magasin.

Capture d\'écran floutée d\'une publication de la page Facebook \"TVnews Gilet Jaune\" du 19 mars 2019.
Capture d'écran floutée d'une publication de la page Facebook "TVnews Gilet Jaune" du 19 mars 2019. (TVNEWS GILET JAUNE / FACEBOOK)

Sur le cliché, un membre des forces de l'ordre en tenue antiémeute tient dans la main droite deux sacs à main. L'image – qui nous a été signalée par l'une de nos lectrices – a été publiée sur une page Facebook nommée "TVnews Gilet Jaune", mardi 19 mars, accompagnée de la légende suivante : "Tiens, un CRS qui vole des sacs à main sur Paris à l'Acte 18 Ultimatum des gilets jaunes." "[La] photo (...) amène, et pour cause, un grand nombre de commentaires. Pourriez-vous la vérifier, SVP ?" nous demande cette internaute dans le live de franceinfo

Le post, partagé plus de 4 800 fois, fait écho à une vidéo, tournée samedi 16 mars par un journaliste de Brut, montrant un policier en train de ranger des maillots dans un sac, après le pillage de la boutique du Paris Saint-Germain sur les Champs-Elysées. Là aussi, le fonctionnaire a été accusé de "profiter" des événements pour s'accaparer des vêtements : l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie, mais le syndicat de police VIGI a assuré à franceinfo qu'il s'agissait d'une procédure classique de collecte de pièces à conviction.

Une photo déjà mise en ligne trois mois plus tôt

Qu'en est-il pour cette photo ? Contacté par franceinfo, "TVnews Gilet Jaune" n'a pas répondu à nos questions. Après quelques recherches, il s'avère que la photo ne date pas du tout du 16 mars, contrairement à ce qu'indique la page Facebook. Une internaute turque, Naz Koral, l'a par exemple postée sur Twitter le 22 décembre 2018, soit près de trois mois plus tôt, assortie de ce commentaire humoristique en turc : "Il est temps pour moi d'aller à Paris." "J'ai trouvé cette photo dans une story sur Instagram, mais je ne me rappelle plus qui l'a prise", explique-t-elle à franceinfo.

Dans le coin inférieur droit de l'image, un texte en anglais, typique des photos publiées en story sur Instagram, appuie cette explication : "Photo de l'année par @obrks : un pompier sauvant des sacs après que des manifestants ont mis le feu au magasin Chanel." Le compte de l'internaute mentionnée étant privé, ses publications sont protégées et franceinfo n'a pas pu vérifier qu'elle était bel et bien l'auteure de la photo. Contactée à plusieurs reprises par franceinfo, elle n'a pas non plus répondu à nos sollicitations.

Ni CRS, ni pompier, mais gendarme mobile

Ce qui est certain, c'est que l'homme photographié n'est ni un CRS, comme le prétend la page Facebook "TVnews Gilet Jaune", ni un pompier, comme le croit la personne qui a rédigé la story Instagram. Il s'agit en réalité d'un gendarme, comme l'atteste son uniforme.

Interrogée par franceinfo, la Direction générale de la gendarmerie nationale confirme la profession de cet homme et affirme que la scène s'est déroulée à Paris, le 1er décembre 2018, lors du troisième samedi de manifestation des "gilets jaunes". Le gendarme est un capitaine qui commande un escadron de gendarmerie mobile, "engagé au maintien de l'ordre au profit de la préfecture de police de Paris".

Une intervention après le pillage d'un magasin

Selon le récit des faits produit par la Direction générale de la gendarmerie nationale, la cellule image ordre public (CIOP) de l'escadron de gendarmerie mobile "a capté le vol ou le pillage d'un magasin dont la vitrine [venait] d'être éventrée par des casseurs" dans la très chic rue Saint-Honoré. "L'officier a alors donné l'ordre à son peloton d'intervention, spécialisé dans les interpellations, d'appréhender un des auteurs dudit vol." Au moment de la photographie, l'officier récupère les sacs à main volés un peu plus tôt dans un magasin de luxe : les "biens saisis" ont "été remis à un officier de police judiciaire", en l'occurrence un policier de la préfecture de police de Paris, "territorialement compétent", affirme la gendarmerie.

Lors de ce troisième samedi de mobilisation des "gilets jaunes", les manifestants sont en effet passés par la rue Saint-Honoré, puis par la rue du Faubourg-Saint-Honoré et l'avenue de Friedland, tout près de l'Arc de triomphe. La foule y a affronté les forces de l'ordre et a laissé dans son sillage des vitrines de magasins brisées et des boutiques vandalisées et pillées. L'officier de gendarmerie est photographié devant la boutique du chausseur de luxe Jimmy Choo barricadée, à hauteur des numéros 376-378 de la rue Saint-Honoré

La Direction générale de la gendarmerie nationale assure qu'elle "dispose toujours de la vidéo entière" et qu'elle "la conserve en cas de besoin de l'autorité judiciaire". Les images ne sont donc pas "diffusables". Elle ajoute qu'un suspect a été interpellé et remis à la police.