Gilets jaunes : qu'en est-il de l'indemnisation des commerces saccagés ?

Alors que le mouvement des "gilets jaunes" perdure depuis novembre, le gouvernement a mis en place des aides pour les commerces victimes de saccages durant les manifestations. 

FRANCE 2

Les différentes manifestations des "gilets jaunes" ont causé des dommages collatéraux. Parmi eux, le vandalisme des commerces, dont l'État a tenté de répondre par la mise en place d'aides, prolongées jusqu’à fin juin 2019. Des mesures d'assouplissement comme le report des charges et des exonérations sont proposées aux commerçants. Certains n'ont pourtant rien perçu depuis l'attaque de leur commerce et attendent avec impatience l'aide financière du gouvernement.

Entre inquiétude et satisfaction

"C'est très compliqué, car je n'ai pas de salaire. Heureusement que ma femme travaille", détaille Michael Fernandez, commerçant. Il n'a pas reçu de réponse après avoir rempli les dossiers d'aides. Les charges reportées ne sont pas une priorité pour lui, qui souhaite voir un renflouement de sa trésorerie, l'étalement de la TVA ou des prêts à taux zéro. Pour d'autres, ces mesures sont les bienvenues. "J'avais une trésorerie qui me permettait de patienter un peu. Mais comme mon dossier d'assurance dure, je n'ai pratiquement rien touché du sinistre. Je suis à découvert et c'est une bonne nouvelle que cette aide soit prolongée", se satisfait l'opticien Jérôme Grenier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des commerces ont été vandalisés par des manifestants lors de la mobilisation des \"gilets jaunes\", samedi 1er décembre à Paris.
Des commerces ont été vandalisés par des manifestants lors de la mobilisation des "gilets jaunes", samedi 1er décembre à Paris. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)