"Gilets jaunes" : "On ne peut pas dire que le président de la République ne s'est pas exprimé", affirme une députée LREM

Pour Lætitia Avia, le chef de l'État a eu "un message fort" envers les "gilets jaunes" il y a dix jours, dès les premières contestations.

Emmanuel Macron avec Christophe Castaner, Michel Delpuech et Laurent Nunez, le 2 décembre 2018 à Paris.
Emmanuel Macron avec Christophe Castaner, Michel Delpuech et Laurent Nunez, le 2 décembre 2018 à Paris. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

"Je n'ai absolument pas le sentiment d'être laissée à l'abandon [par Emmanuel Macron], a déclaré vendredi 7 décembre sur franceinfo Lætitia Avia, députée LREM de Paris, alors que les "gilets jaunes" se préparent à l'acte IV de leur mouvement"On ne peut pas dire qu'il ne s'est pas exprimé. Il l'a fait il y a maintenant dix jours, lorsqu'il il y a eu les premières contestations vis-à-vis de la taxe carbone."

"Il a eu un message fort qui dit deux choses, d'abord qu'il ne faut pas opposer ceux qui pensent à la fin du monde et ceux qui pensent à la fin du mois et qu'il faut trouver le moyen de trouver plus de justice sociale dans notre lutte contre le réchauffement climatique", poursuit-elle. "Ensuite, qu'il faut mener des concertations et du dialogue tous ensemble, pour cela il a donné mission au Premier ministre qui est le chef de la majorité, de mener cette concertation avec l'ensemble du gouvernement, avec les représentants des "gilets jaunes" et avec les partenaires sociaux", ajoute Lætitia Avia.

Pour la députée LREM de Paris, "le président de la République est là, c'est le garant de nos institutions, son agenda est pleinement consacré à ce qui se passe en ce moment dans notre pays. Ce n'est pas parce que le président n'est pas matin, midi et soir à s'exprimer sur des plateaux de télévision qu'il n'est pas en train d'oeuvrer pour le pays, bien au contraire."